sábado, 1 de julio de 2017

THÉRÈSE COUSTRY : Une des artistes indésirables de COLOMBIArtística en Europe.



THÉRÈSE COUSTRY – Artiste Naïf de Belgique.

Colombiartistica étant une association à but non lucratif Loi 1901; les frais d’inscription payent les frais de l’exposition. Notre intérêt est de positionner le travail des artistes en échange culturel avec l’Europe. Jamais de se bénéficier. On n’a pas des subventions. Depuis la création de notre entité en 2009 dans les Alpes Maritimes, on a eu des grandes satisfactions, des résultats magnifiques, mais aussi beaucoup des épreuves à surmonter, beaucoup d’obstacles et des préjugés insensés à affronter.

>En 2011 on propose un projet à Barcelone : présenter un collectif d’Art Naïf avec 7-8 artistes. Organisé à la Galerie BCM Art Gallery, depuis la Côte d’Azur où se trouvait le Siège Social de notre entité. L’inconvénient, les frais trop élevés dans la logistique de l’exposition :
  1. Transport des œuvres entre 2 pays, la France (Menton) et l’Espagne (Barcelone) : deux allers-retours avec notre voiture de grande capacité pour ranger les toiles. Un pour installer ; le second voyage pour récupérer les œuvres. Les péages, l’essence en France si chers
  2. Les frais de la Galerie
  3. L’hébergement de deux jours à chaque déplacement, et le jour du vernissage
  4. La promotion en ligne sur nos réseaux, articles et le marketing + l’impression des affiches, du catalogue, les cartons d’invitation, et les certificats de participation.  
  5. Les frais d’organisation, presque 7 mil euros.

Les conditions ont été envoyés à 8 artistes, entre autres l’artiste belge THÉRÈSE COUSTRY, à sa demande. Finalement l’événement a été annulé. Les frais demandés aux artistes étaient inabordables. Cette expérience nous a fait apprendre à éviter les endroits où le budget de l’exposition est trop haut.  

Heureusement et actuellement la directrice de la Galerie BCM Art Gallery, Montse Bosch, organise un Salon d’Art Naïf de grande qualité chaque année.

Le problème ? La réaction de THÉRÈSE COUSTRY et son harcèlement moral depuis cette époque. Des calomnies à notre égard, des propos diffamatoires, les ragots transmis à quelques amis artistes sans même nous connaitre. 
On lui propose en 2013 au travers notre Galerie La Spirale sur Liège en Belgique, de se rencontrer pour prendre un café pour faire la paix, enterrer la hache de guerre de sa part. Elle n’a pas voulu nous confronter, hélas ! Elle continue avec son objectif d'abîmer notre image et notre réputation.

Terminé le fait de l’ignorer. Grace aux réseaux sociaux, internet, on décide de dénoncer les personnes sans scrupules, sans office, les abus envers notre entité et notre travail, les gens qui nous discriminent par rapport à nos origines comme c’est le cas de cette artiste, du racisme ? peut-être.  
Pourquoi se justifier ? on est de la Colombie, certes ! mais fini d’entendre des idioties et des clichés de la part des ignorants et des jaloux. Des esprits petits narcissiques et surtout égocentriques. 

Virginia Hernández - Directrice COLOMBIArtística


ARTE SIN FRONTERAS NI BARRERAS¡!

No hay comentarios:

Publicar un comentario